Destins

Aujourd’hui, environ 20'000 victimes de mesures de coercition à des fins d’assistance et de placements vivent encore en Suisse. Elles ont été gravement atteintes dans leur intégrité physique, psychique ou sexuelle. Elles ont été placées, internées, stérilisées de force ou adoptées de force. Les destins individuels évoqués ici symbolisent de façon exemplaire un chapitre sombre de l’histoire suisse.

Les personnes concernées ont subi une grave injustice. C’est pour cela que l’initiative sur la réparation est nécessaire. Pour les victimes. Pour la Suisse.