Michel Mischler

ancien enfant placé dans un foyer

En 1960, peu après sa naissance, Michel Mischler a été enlevé à ses parents débordés, qui habitaient dans la ville de Berne, et placé dans le foyer pour enfants «Mariahilf», à Laufen. Il y a passé les onze années suivantes de son existence. Le manque d’attention dont ont fait preuve les religieuses catholiques a conduit chez Michel à un retard de développement passé inaperçu, qui aurait en fait rendu nécessaire un suivi particulier, raison pour laquelle Michel Mischler a été un laissépourcompte à l’école. Au foyer, il a été victime de maltraitances physiques et morales graves. Michel Mischler était enfermé toute la nuit dans le grenier, systématiquement battu, sa tête était plongée dans un seau d’eau, à la limite de la noyade, et il était régulièrement humilié par des paroles de ce genre: «Tu es un bon à rien, tu n’es rien et tu n’arriveras à rien». Après son enfance au foyer, Michel Mischler n’a jamais réussi à mener une vie autonome.

Biographie von Willy Mischler: Falsche Gnade für Nonnen (Beobachter vom 8. Februar 2013).