Enfants placés

En Suisse, jusqu’au 20e siècle, des enfants ont été vendus aux enchères publiques sur les places des villages et placés auprès de tiers. Chaque année, des dizaines de milliers d’enfants étaient récupérés par les autorités, essentiellement dans des familles pauvres ou des orphelinats, et répartis dans des fermes. Là, nombre d’entre eux ont été contraints à travailler, exploités comme servante ou «garçon placé», parfois gravement maltraités ou sexuellement abusés. De nombreux enfants sont morts en raison d’efforts physiques et d’abus. La plupart d’entre eux ont gravement été marqués par ces épreuves. Aujourd’hui encore, ils souffrent des humiliations, des sévices et des mauvais traitements qu’ils ont dû endurer dans leur jeunesse.

Hostettler, Otto; Strebel, Dominique (2011): Man nahm ihnen sogar das Sparbüchlein (Beobachter 21/2011).